Dans le ciel de Meudon (Hauts-de-Seine)

Infinitésimal 10.3.22_DH

Croisements 10.3.22_DH

(Meudon, 10 mars. Agrandir les gifs.)

Le ciel était pur de toute intention mauvaise (pas d’aéronefs militaires en vue), seuls des nuages se déplaçaient à une vitesse infinitésimale repérée à travers le toit transparent de ma voiture, et deux oiseaux jouaient, de leur côté, les Mirage français.

La ville de Meudon possède un observatoire des astres et des planètes, de leur course nocturne, brillante ou morte, dans l’espace sans limites ni frontières, sans soldats ni exilés, où la guerre est apparemment silencieuse et si lointaine, hors de portée, hors d’indignation, hors de solidarité ou d’engagement contre un tyran mégalomaniaque et criminel.

Mais nous serions sans doute ainsi prévenus si l’envahissement venait cette fois-ci des environs de la lune, de Mars, de Jupiter ou de Pluton.

(Khatia Buniatishvili, Bach, Concerto in d minor, BWB 974)

Tagué , , , , , , ,

24 réflexions sur “Dans le ciel de Meudon (Hauts-de-Seine)

  1. brigitte celerier dit :

    je pense que l’observatoire de Meudon va voir un peu plus loin que les avions pacifiques ou non 🙂 (mais j’aime votre imagination)

  2. PdB dit :

    Bach actualité apaisante…

  3. lyssamara dit :

    Si Bach a su contenir Katia Buniatishvili, espérons que Vénus s’invitera dans la danse des astres (après, définir Vénus ici n’est pas une mince affaire).
    🙂

  4. Robert Spire dit :

    Un coup de soleil à Meudon…
    « Tout ça n’vaut pas un clair de Lune à Maubeuge. » (Bourvil) 😉

  5. Francesca dit :

    Les ciels font du bien mais je suis ma-la-de…

  6. Joli ! Merci 🙂
    (la pianiste, très bien, mais son tempo triste fait plutôt penser à Richard Clayderman, qui était resté, il est vrai, millionnaire, mais orphelin).

  7. Ce morceau de Bach propulse dans les nuages. Merci pour ça.

    • @ mchristinegrimard : Les origines géorgiennes de la pianiste doivent la rendre plutôt sensible à la guerre en Ukraine (je l’avais vue lors des « Victoires de la musique classique » le 9 mars sur France 3)… 🙂

  8. Le fameux blanc de Meudon

  9. Aunryz dit :

    Dans ce joli morceau
    en ce piano
    qui laisse la place, par son extrême lenteur, à la nostalgie
    (indéfailliblement* rassuriste comme l’enfant qui ne croit pas encore à la méchanceté irréductible du temps)
    ai cru reconnaître la touche toute particulière
    du Fa Meudon
    d mineur de conflit.
    __
    *sourd ire désaccordé

  10. Harry Bach pour les petits et les grands ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :