Archives du 19/04/2022

Jardinerie mentale /1/

Ce qui est remarquable dans le jardin d’Albert Kahn, banquier philanthrope, c’est qu’il manifeste instantanément comme la projection concrète (à Boulogne-Billancourt), sur le sol que l’on foule, de rêves, de traces, de pas hésitants ou pas, d’une avancée aussi bien architecturale que fantasmée : jardinerie mentale, réalisation d’un plan « spirituel », matérialisation d’images, de souvenirs exotiques ou d’anticipations historiques ou non, éclosion – toutes saisons comprises – d’idées, de couleurs, de formes, d’odeurs, de parfums… dans un espace secret, préservé, une sorte de paradis minimaliste mais aux portes toutes ouvertes.

J’avais déjà visité à plusieurs reprises ce lieu magique ou musical il y a quelques années. Maintenant, un bâtiment moderne permet aux visiteurs en nombre de patienter à l’abri (s’il pleut ou s’il fait trop soleil) avant les caisses de délivrance des billets.

Dehors, l’Alimentation générale tient bon malgré les menaces géopolitiques sur l’approvisionnement, tandis que la floraison d’un arbre se déroule sans l’approbation payante du musée solidement installé en face.

ak1_dh

ak2_dh

ak3_dh

ak4_dh

ak5_dh

ak6_dh

AK7_DH

ak8_dh

ak9_dh

ak10_dh

(photos prises le 16 avril. Cliquer pour agrandir.)

(Claude Debussy, Rêverie, piano Alain Planès)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :