Objectivement parlant

Je les ai pris au hasard, ces objets, comme ils traînaient ici ou là – peut-être l’âme en peine de se sentir délaissés ou de n’être pas utilisés sur le moment – et j’en ai fait un bouquet à plat, ils étaient soudain rassemblés (une sorte de « nouvelle union populaire » ou solitaire mais muette) avec leurs couleurs disparates, leurs formes particulières, leurs destinations dissemblables, un joyeux mélange qui se tint immobile le temps de la photo de famille qui « immortaliserait » ainsi leur présence silencieuse et fidèle – dans l’Égypte ancienne, on se faisait enterrer avec ses fétiches domestiques et des chaouabtis pour prolonger vers l’au-delà une existence active.

Objets, 22.4.22_DH

(Paris, 22 avril. Agrandir.)

(Pharoah Sanders, Thembi)

Tagué , , ,

27 réflexions sur “Objectivement parlant

  1. les archéologues noteront la présence relativement importante d’armes mais relativement inoffensive et tiendront des colloques pour en tirer des conclusions

  2. Matatoune dit :

    Tout d’abord, j’adore ce mot  » chaouabtis », difficilement prononçable quand même mais que ces petites poupées soient  » les petites mains  » du défunt me plaît beaucoup 😉. Avez-vous vous aussi une boîte à chaouabtis ? 😊

  3. PdB dit :

    je reconnais dans cette pince à linge de bois l’un des instruments du vote du dimanche qui intronisa l’hypocrite et menteur (et je passe sur les autres qualités du jésuite) en son ultime mandat (et merci pour Pharoah)

  4. C’est 🦉 chouette !

  5. Robert Spire dit :

    La Marguerite taille pâquerette effeuille de géantes pensées:
    « Tâchons d’entrer dans la mort les yeux ouverts »… pour compter nos chaouabtis ? 🙂

  6. terebenthine75 dit :

    J’ai vu passer quelques objets épars , et puis plus rien … une petite chouette 🦉 est restée dans ma mémoire ! Belle journée Dominique !

    Envoyé de mon iPhone

    • @ terebenthine75 : ceci est dû à une erreur de programmation de ce post hier alors qu’il était prévu pour aujourd’hui !
      Merci et belle journée – fraîche si possible – aussi à vous ! 😉

  7. Ne te précipite pas pour autant vers le sarcophage ! (qui n’est pas un mangeur de droite, comme un survol fantaisiste de l’étymologie pourrait le faire accroire). 🙂

  8. Godart dit :

    On peut y voir le résumé d’une vie qui fort heureusement continue, chaque objet étant un petit caillou sur un parcours de vie.

  9. Godart dit :

    Mais ceci dit, cet instant T me plaît beaucoup !

  10. Pour moi c’est la réunion sur ce plateau qui donne leur sens à tous ces objets: l’opinel est juste anecdotique mais placé à côté du couteau suisse on voit tout de suite que l’on n’utilisera pas l’un pour l’autre. Le taille-crayon avec 2 tailles possibles alors que l’on a un seul crayon montre que le plateau renvoie à un environnement bien plus riche auquel il peut répondre, idem pour la pince: tout cela renvoie à un univers infini de biens et de besoins. En fait c’est une trousse universelle mise à plat pour aider l’observateur un peu négligent.

  11. Tout jeune j’ai trouvé un Opinel sur la plage en contrebas de la falaise du Cap Gris-nez. Un de mes oncles y avait une maison de vacances, ce jour-là je souviens d’avoir bu du Tang pour la première fois.
    J’ai traîné ce couteau dans ma poche pendant des années.
    Puis, sans que je sois capable de me souvenir quand et où, ce couteau a disparu.
    J’en ai racheté un il n’y pas si longtemps. Avec un manche en olivier. Parce que c’est plus joli.

    Les pinces à linge en bois sont obligatoires chez moi. C’est une autre histoire. Trop longue pour être racontée ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :