Archives du 17/11/2022

Rabougrir, travaux

L’autre jour, à 17 h 45, j’ai pris le bus 75 à l’arrêt Goncourt (10e) et je suis descendu à l’arrêt Petit pont (4e), un peu avant 19 h. La traversée de la rue Beaubourg est tout un poème en soi qui dure environ une demi-heure : voie unique pour les « mobilités » dures ou douces, embouteillages inextricables aux carrefours (les « agents de police » ont mystérieusement disparu avec l’augmentation irrépressible de la circulation elle-même), slaloms défiant la chute des cyclistes, coursiers en scooters, trottinettistes, motards…

J’admire et je loue la patience incroyable des chauffeurs de bus, des conducteurs de taxis ou de camions, et celle des automobilistes qui osent encore utiliser leur véhicule (thermique ou électrique) dans Paris.

Rac1_DH

(Paris, place de la République, 12 novembre.)

Rac2_DH

(rue Beaubourg, 4e.)

Rac3_DH

Rac4_DH

Rac5_DH

Rac6_DH

Rac7_DH

Rac8_DH

(Cliquer sur les images.)

(Clifford Brown, Cherokee)

D.H.

Tagué , , ,
%d blogueurs aiment cette page :