De la nécessité politique de tourner le film « La Conspiration du Caire » à Istanbul

Conspi1_DH

(Paris, quai de Seine, 19e, 19 novembre.)

Le cinéaste Tarik Saleh a réussi à tourner son film La Conspiration du Caire en utilisant une mosquée d’Istanbul et les rues de la capitale turque (avec des affiches représentant Al-Sissi, le président égyptien) pour montrer l’imbrication de l’islam et de la politique dans le pays qu’il a dû quitter et où il ne peut censément revenir pour filmer en toute liberté.

Son deuxième film (après l’excellent Le Caire confidentiel, 2017), qui a obtenu lors du dernier festival de Cannes le Prix du scénario, se déroule donc principalement dans la (fausse) mosquée Al-Azhar, grand lieu d’enseignement de l’islam sunnite, et montre et démontre les liens plus ou moins dissimulés entre ce pouvoir dictatorial et la religion.

Un étudiant (très bon Tawfeek Barhom) est « choisi » par la Sûreté de l’État (formidable Fares Fares) pour infiltrer ce milieu au niveau des plus hautes autorités et imposer, parmi les différentes tendances religieuses (Frères musulmans, contestataires divers…), le prochain imam qui sera dévoué à la ligne politique en place.

Tarik Saleh installe avec précision et habileté cette machination, cette conspiration machiavélique, il la déroule sans coup (si l’on peut dire) férir, il l’accomplit avec une grande finesse, un suspense permanent et une mise en scène impeccable (les bonnets rouges et blancs des étudiants les rassemblent comme une armée religieuse). Et la musique du film (Krister Linder) est à la hauteur de l’ambition affichée.

Ce film, d’une réflexion politique profonde et d’une esthétique éblouissante, n’est hélas déjà plus en salle à Paris depuis hier, 23 novembre (il est apparu sur les écrans le 26 octobre). On ne peut que regretter ce tournicoti-tournicota et compter sur les cinémas indépendants qui existent encore (voir la situation périlleuse du Luminor dans le Marais) pour le reprogrammer rapidement en attendant sa sortie en DVD pour ceux qui l’auraient manqué, ce qui serait évidemment impardonnable.

Du haut de la salle du MK2 quai de Seine, j’ai pris une photo de rameurs qui m’ont fait penser aux deux personnages du film : le pêcheur et son fils (l’étudiant) dans leur barque secouée durement par les vagues.

Conspi2_DH

Conspi3_DH

Conspi3bis

(capture d’écran sur Internet.)

Conspi4_DH

(Photos agrandissables d’un simple clic.)

D.H.

Tagué , , , , , , , ,

20 réflexions sur “De la nécessité politique de tourner le film « La Conspiration du Caire » à Istanbul

  1. Brigitte Celerier dit :

    je crains de ne jamais le voir ce qui serait navrant mais merci de m’en avoir au moins donné le désir

  2. Belle critique comme vous savez les faire.
    Dommage que ce genre de film passe aussi vite dans les salles obscures que les mouettes survolent le canal ! Restera le DVD ou les plateformes spécialisées…

  3. lyssamara dit :

    Ce sera le dvd – tellement dommage pour les cinémas indépendants – mais ce sera quand même.
    🙂

    • @ lyssamara : Un Dvd, c’est toujours du cinéma mais en format plus petit (sauf si vous possédez un « home cinema » avec rétro-projecteur et grand écran ou mur dégagé)… 😉

  4. Belle critique comme vous savez les faire.
    Dommage que ce genre de film passe aussi vite dans les salles que les mouettes surveillant le canal. Restera le dvd ou les plateformes dédiées…

    • @ mchristinegrimard : Merci (juste quelques lignes pour inciter à voir ce film)…
      Mais la rotation commerciale des films en salle nuit à leur « exposition » même et il faut arriver maintenant à « décrocher le pompon », presque comme sur un manège !… 😉

  5. gballand dit :

    Cette conspiration du Caire, quel film !. Je l’ai déjà vu deux fois.
    On se surprend à penser à toutes les conspirations, car qu’est-ce qu’on rame,
    sous nos tropiques 😉

  6. Robert Spire dit :

    En milieu rural on est confronté à la « conspiration du Marché »: il n’y a plus de salles indépendantes, ruinées par les multiplexes qui ne diffusent que les films les plus rentables….😒

    • @ Robert Spire : oui, multiplexes sans complexes… Le capital est un long métrage sans durée définie… 🙂

      • Robert Spire dit :

        Dans ma zone, les deux salles (indépendantes) les plus proches sont sans complexes à Chantilly (30 min de route) et Enghien (1h de route). Villes à fort capital… « La conspiration du Caire » est projeté cet après-midi à Chantilly (2 séances et une dernière demain soir).

      • @ Robert Spire : trouvez un prétexte pour aller à Chantilly (acheter de la crème, par exemple) et allez à une des deux séances, àa vauit le déplacement ! 🙂

  7. maudsebier dit :

    Un grand merci pour cette belle critique (et pour les photos du quai de Seine que je connais bien).

  8. Une mention pour l’utilisation du joli mot de tournicoti-tournicota, tombé en désuétude au profit de turn-over. Quand la langue elle-même perd de sa saveur au profit de l’efficacité, soit de la rapidité…

  9. PdB dit :

    très bien ce film : on note exactement la disparition, cependant, dans la narration de la moitié de l’humanité (en l’occurrence : les femmes…) (de là à en conclure que les turpitudes qui assaillent le héros sont dues à ce manque il n’y a qu’un pas qu’allègrement ici je franchis…)

    • @ PdB : Non, tu oublies quand même la fille qui a été engrossée par l’imam qui prétend faire la morale aux étudiants… elle joue donc un peu, avec son bébé, un rôle de détonateur !
      Mais d’ici à ce que l’on voie une « imame » dans la religion musulmane (comme il y a maintenant des « rabbines » dans la religion juive), de l’eau aura coulé sous les ponts d’Istambul ou celui du 6 octobre au Caire. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :