Archives de Catégorie: fiction

\\\\ Rationnement à Paris ////

(Paris, rue de Marseille, 10e, 21 octobre. Cliquer pour agrandir.)

Par une ordonnance macronienne édictée le 21 octobre, le rationnement est entré dans Paris.

Des tickets ad hoc (copiés sur le modèle en vogue sous l’Occupation) sont désormais imposés aux habitants de la capitale, en attendant les autres villes de l’hexagone puis l’ensemble de la Nation française.

Une telle mesure, qui se veut à la fois économique, écologique et sanitaire, vise aussi bien les boucheries, poissonneries, boulangeries, épiceries, marchands de primeurs, grandes ou petites surfaces alimentaires que les « fast-foods » ou autres distributeurs de nourriture emballante.

Participer (même si on n’a pas le choix) au rationnement, c’est donc faire preuve de civisme et d’abnégation personnelle. Les ressources de la planète ne sont pas inépuisables, chacun doit joindre son propre effort à la démarche collective : ne pas trop manger ou boire d’alcool est, en outre, excellent pour la santé.

Ainsi, les files d’attente interminables devant le célèbre glacier Berthillon n’auront plus l’exclusivité : le moindre vendeur de pain ou de « chocolatines », le plus modeste « Arabe » (il en reste encore !), le plus petit marchand de viande « chevaline » (on en trouve en cherchant bien !), le commerçant des « quatre saisons » (même s’il n’y en a plus !), tous sont désormais alignés à la même enseigne.

Le slogan gouvernemental destiné à promouvoir cette grande opération politique, estampillée du label « Nouveau monde », a été trouvé par l’agence Havas : « Ici, on rationne sans ratiociner ! ».

(Maréchal, nous voilà !)

Tagué , , , , ,