Archives de Catégorie: politique

Quidam à l’arraché

(Paris, avenue Claude Vellefaux, 10e, 24 novembre.)

(Les images peuvent être agrandies.)

Ainsi, après une « immense attente » (bandeau sur BFMTV avec le bla-bla-bla pro-macroniste de Ruth Elkrief juste avant), le Président a parlé, il était 20 heures.

Reprenant son souffle après chaque phrase, lisant de manière inexpressive son prompteur, Emmanuel Macron avait revêtu son petit costume bleu luisant. Il a égrené les mesures (« je », « je », « je »…) qu’il a prises et tranchées pour la santé des Français et l’économie du pays.

Les commerces « non essentiels » rouvrent donc soudain dès samedi, le seul kilomètre de déplacement autorisé est, d’un claquement de doigt, multiplié par 20 et l’heure offerte par 3, c’est trop, not’ bon maître !

La vaccination ne sera pas obligatoire mais l’appli TousAntiCovid (téléchargée par « près de dix millions » de personnes) montre le bout de l’oreille aux ordres pour pouvoir, à terme, entrer ici ou là.

Noël n’est pas sacrifié (la dinde demeure sur la table), c’est le plus important. S’il devait se produire une « troisième vague », on demandera sans doute aux marins du Vendée Globe de venir délivrer leurs conseils sur les plateaux des chaînes de télé d’info en continu.

Les restaurants (dixit la bouche auguste) devraient rester fermés jusqu’au 20 janvier et les bars jusqu’à plus soif.

Les lieux de culte et de culture rouvriront, les premiers avant les seconds : la Cène précède la scène et le ciboire élevé le générique cinématographique déroulant.

Mais pas un mot sur ce qui s’est passé lundi soir à Paris (« Casse de la République » titre raisonnablement Libération de ce matin) : ce n’est pas le sujet.

L’ordre règne, et le Chef « nous protège » (comme Pétain dès 1940, d’après les récits historiques).

Tout est bien qui continue bien. Le régime macroniste sera policier ou ne sera pas.

(Nicolas Jaar, Too Many Kids Finding Rain In The Dust)

Tagué , , , , , , ,