Archives de Tag: André Dassary

De la musique après toute chose

Le concert était intitulé Grand soir Aperghis, avec l’Ensemble intercontemporain dirigé impeccablement par Baldur Brönnimann.

Le changement, c’est maintenant : deux portiques détecteurs d’objets métalliques, vendredi 4 décembre, sont désormais installés à l’entrée de la Philharmonie 2 (ex-Cité de la musique), ça sonne sans que l’on sache si c’est une œuvre de Pierre Schaeffer ou de François Bayle – on le reconnaît, là-bas – et il faut patienter dans la file d’attente (file d’attentat ?).

Et puis : de la musique après toute chose.

– Pierre Boulez (1925) : Sonatine, pour flûte et piano (1946), environ 12 minutes ;

– Januibe Tejera (1979) : Flashfordward I, pour seize instrumentistes (20012-2015), environ 15 minutes ;

Georges Aperghis (1945), Champ-Contrechamp, pour piano et ensemble (2010), environ 15 minutes ;

* entracte surprise (une œuvre de Xenakis pour percussion), en dehors de la salle, sous la voûte.

– Aurélio Edler-Copes (1976) : Como el Aire, pour ensemble (2007), environ 10 minutes ;

– Helmut Lachenmann (1935), Pression, pour violoncelle (1969), environ 7 minutes ;

– Luciano Berio (1925-2003), Calmo, pour mezzo-soprano et vingt-deux instruments (1974, révision 1989), environ 20 minutes ;

* entracte surprise (une œuvre d’Aperghis), en dehors de la salle, sous la voûte.

– Georges Aperghis, Contretemps, pour soprano et ensemble, environ 30 minutes.

Joie alors (qu’elle demeure !) de se laisser transporter vers d’autres horizons, d’ouvrir les oreilles à des musiques dépassant le quotidien (sauf quelques « mitraillades » chez Januibe Tejera), de s’envoler sur des tapis sans franges et sans frontières, d’être assis tranquillement au milieu d’auditeurs inconnus (personne ne toussait) mais comme proches et familiers dans le partage d’un soir éloigné, enfin, de l’aveuglement et de l’assourdissement barbaresques.

Ce concert sera diffusé le 28 décembre 2015 à 20h sur France Musique.

Aperghis1_DH(Baldur Brönnimann, Georges Aperghis, Dimitri Vassilakis, pianiste.)

Aperghis2_DH(Donatienne Michel-Dansac, mezzo-soprano solo, Baldur Brönnimann.)

Aperghis3_DH(Donatienne Michel-Dansac, Georges Aperghis, Baldur Brönnimann.)

Aperghis4_DH

Aperghis5_DH(Toutes les photos sont agrandissables.)

(Georges Aperghis, Tourbillons)

______________________

Dimanche soir, après 20 heures, on a pu entendre – et non écouter – un autre genre de musique : le violoncelle des abstentionnistes et la grosse caisse des apprentis sorciers portant les habits rapiécés du fascisme nouveau (FN).

(André Dassary, Maréchal, nous voilà !)

Tagué , , , ,