Archives de Tag: Bibliothèque de l’Université de Cambridge

Images d’une courte échappée outre-Manche === 20 ===

J’étais déjà passé à plusieurs reprises devant ce bâtiment et j’avais pensé qu’il s’agissait d’une sorte d’usine plus ou moins désaffectée. Le matin du 26 juillet (on progresse !), je me décidai à pénétrer dans la cour et je découvris alors qu’il s’agissait de la bibliothèque de l’Université de Cambridge dont la tour centrale se dressait comme une immense étagère verticale.

Comme je gravissais les marches, je m’aperçus qu’il se tenait là une exposition (gratuite) sur les origines de l’édifice, j’en parcourus alors les quelques salles du rez-de-chaussée dont l’une montrait sous vitrines certains livres « interdits » dont le célèbre Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir (Londres, 1749) de John Cleland, ouvrage de catégorie « infernale » désormais en accès libre sans autre précaution.

Le puritanisme anglais présentait un intérêt : rendre encore plus intéressante, à cause de sa barrière moralisatrice, une littérature considérée à l’époque comme « de seconde main » (si j’ose dire) et devant être dissimulée aux yeux d’un grand nombre de lecteurs innocents.

Satisfait de ma visite, j’empruntai à nouveau le petit chemin ombragé et rafraîchissant surplombé par cette étrange et romanesque « watch tower » (achevée en 1934).

(Tolkien, Cards, London 1977.)

(toutes les photos sont agrandissables.)

(Orlando Gibbons, Cries of London)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , ,