Archives de Tag: la fille Le Pen-à-jouir

La fille Le Pen-à-jouir (du pouvoir)

LP 14.4.22_DH

(Paris, photo prise le 14 avril. Agrandir.)

Tout de go elle s’est jetée dans l’urne
comme une naïade
inconsciemment cherchant
la noyade
elle a violemment gueulé
profondément éructé
vulgairement psalmodié
de manière duplice supplié
elle prétendait que c’était un choix crucial entre
Macron ou la France
Le Pen ou rien de rien
elle a fait un grand blond
en avant
dans l’eau ferrugineuse
de ses fantasmes bruns
camouflés sous un maquillage
de marque Komsomol
auprès de son père fouettard l’œil en pleine occupation
les immigrés renvoyés en charters
la « remigration » à son niveau
elle a osé invoquer De Gaulle
quand le pétainisme de ses propositions
débordait du vase de son discours malodorant
« le peuple » et son pouvoir d’achat
étaient devenus son credo
l’hostie de son budget dit « social »
se laissait déglutir dans les gosiers des fachos
elle fustigeait l’Europe sans oser l’avouer
en Russie on célébrait sa victoire au premier tour
urbi et Orban
son « ami » Poutine la saluait d’un bras hésitant
et d’un pied massacrant
car elle se croyait parvenue (depuis le château de Montretout)
au sommet de l’empyrée
à la pointe de l’acmé
mais la fille Le Pen-à-jouir (du pouvoir) n’était qu’une complotiste
carillonnant à la porte de l’Élysée
où les Français ne l’avaient pas élue

(Le Chant des partisans, Chœur de l’Armée française, orchestre de la Garde républicaine)

Tagué , , ,
%d blogueurs aiment cette page :