Archives de Tag: NSA

« Citizenfour » (us)

Quai de Seine1_DH(Données secrètes cachées sous cette photo : cliquer pour y accéder.)

L’audace, l’inconscience, le courage tranquille, souriant, la détermination, la fiabilité de ses sources, ont donné à Edward Snowden l’élan irrépressible, irréprimable, de se lancer dans cette aventure folle que raconte, montre, expose, effleure avec discrétion quand il le faut, le film très fort, carré, Citizenfour, de Laura Poitras, présente jeudi soir sur le plateau de Canal +.

Pourquoi ? Parce que ce « documentaire », qui a reçu un Oscar dans sa catégorie au dernier festival de Hollywood, pulvérise les normes du genre.

Il s’agit en effet d’un film atypique capté en caméra directe, au fur et à mesure des retournements de situation : il instaure un mode de « suspense » électrique qui sublime à la fois le jeu des acteurs (qui n’en sont pas), la mise en scène (qui se modèle sur l’événement imposé), le scénario (qui se découvre au fur et à mesure des révélations), la musique (qui fait fi de tous pleurs de violons habituels et est calée au plus près, originale et magnifique, du propos), le point de vue général (qui dénonce la mise sous tutelle étatique, sous prétexte de lutte anti-terroriste, de la vie privée des citoyens).

Ce qui paraît incroyable dans ce film (distribué, depuis mercredi, dans seulement six salles à Paris, dont un tiers représentées par celles de Marin Karmitz, qu’il en soit remercié !), c’est son ambition : faire prendre conscience du contrôle généralisé – Surveiller et punir, de Michel Foucault, date de 1975 – mis en place pour « espionner » (au cas où !) toutes les communications téléphoniques et la localisation des téléphones mobiles, les échanges de mails, les SMS, les MMS, les traces laissées par tous les achats effectués par cartes bancaires, les tickets d’autoroute, de parking (et les images captées par des caméras peu cinématographiques)…

Cette entreprise de révélation ou de dévoilement des plans de la NSA et de la CIA (sans parler du FBI et autres officines aux ordres du Patriot Act) a été analysée dans un livre (paru chez Fayard) de Geoffroy de la Gasnerie dont François Bon avait parlé sur son site dès le 28 janvier : comment des « lanceurs d’alerte » tels qu’Edward Snowden, Julian Assange (que l’on rencontre vers la fin dans ce documentaire) et Chelsea Manning bouleversent la manière traditionnelle de lutter contre l’État, quand il dépasse ses prérogatives légales, et créent ainsi un Nouvel art de la révolte.

La durée du film projeté (1h 54mn) passe à une vitesse folle : la tension dramatique court jusqu’à bout de souffle.

Il est rare qu’un documentaire, complètement immergé dans l’actualité, nous saisisse de manière aussi intense : montrant que la fiction – on en viendrait à considérer ainsi sur un écran de salle obscure ce parcours d’investigation – au final, dépasserait la réalité : avec un jeu spéculaire inversé, plus la touche de laque sur les cheveux du héros avant qu’il ne quitte Hong-Kong pour Moscou, terre d’accueil inattendue pour la liberté d’expression persécutée.

Quai de Seine3_DH(Photos prises le 5 mars. Cliquer pour les agrandir, exceptée la première.)

Tagué , , , , , , , , , , , , ,