Archives de Catégorie: musique

La contrebasse et le contretemps

(Paris, métro Place des Fêtes, 19e, 30 mars. Cliquer pour agrandir.)

À cet instant, je pensais aux musiciens qui « naviguent » sous terre pour aller répéter des concerts qui n’auront pas lieu – ou de manière privée devant la ministre quand elle sera rétablie (la Culture) – et la frustration qui se colle sans doute à la partition, ne peut s’envoler malgré toutes les notes sautillantes qui ressemblent à des papillons, et le contretemps du « confinement » ou autres nouvelles « mesures de freinage » que le patron du garage de l’Élysée nous a annoncées solennellement hier soir (avec ses fameux sous-titres en marche tortueuse).

La musique – dans la myriade de ses expressions – ne se laisse pas enfermer, que ce soit devant le mur de Berlin (après sa chute le 9 novembre 1989) avec Mstislav Rostropovitch ou dans tous les lieux, clos ou libres comme l’air, où elle résonne, s’épanouit, s’époumone (sans respirateurs artificiels), s’extraie du quotidien, en survole les à-coups et enlace son public, que ce soit une seule personne ou deux, ou des dizaines, des centaines, des milliers, des millions ou des milliards d’auditeurs.

Musique insaisissable (comme la parole des acteurs sur une scène de théâtre) mais non pas incompréhensible, elle nous file entre les oreilles et les doigts et les yeux et devient en elle-même une matière imaginaire, fluide, pénétrante, caressante comme un archet sur les cordes fines d’un violon ou celles, plus épaisses, d’une contrebasse murmurant, si l’on écoute bien, même lors d’un déplacement sur roulettes.

(Avishai Cohen Trio, Face Me, Jazz in Marciac 2019.)

Tagué , , , ,