Archives du 10/08/2015

À Uzès (Gard), sans vouloir mésuser [4]

« Je vous dirai aussi une autre petite histoire, qui n’est pas si importante ; mais elle est assez étrange. Une jeune fille d’Uzès, qui logeait aussi près de chez nous, s’empoisonna hier elle-même et prit une grosse poignée d’arsenic, pour se venger de son père, qui l’avait querellée fort rudement. Elle eut le temps de se confesser, et ne mourut que deux heures après. On croyait qu’elle était grosse, et que la honte l’avait portée à cette furieuse résolution. Mais on l’ouvrit tout entière, et jamais fille ne fut plus fille. Telle est l’humeur des gens de ce pays-ci, et ils portent les passions au dernier excès. »

Jean Racine, Lettres d’Uzès, 1661.1662, le parefeuille (page 109).

Office Uzès_DH(Uzès, le 27 juillet. Cliquer pour ouvrir en entier.)

(Louis Sclavis Quintet, Lost On the Way)

Tagué , ,
%d blogueurs aiment cette page :