Au musée de Cluny : un art pas moyen /3\

La statuaire – je pense à cette dénomination qui garde une odeur de sacristie, obituaire – déploie ses mouvements cachés, mais les personnages acéphales (comme participant à une sorte de danse de Saint-Guy) ont-ils quand même gardé leurs esprits ? Adam l’élancé a nécessité un soutien dans son dépouillement tandis que les têtes royales apprennent à connaître une autre existence dans le jeu du soleil.

Juste un peu plus loin, les vitraux de l’immanence jouent les ouvertures sur un au-delà coloré et transparent, le paradis ressemblerait donc à un paysage rouge, jaune et bleu.

cluny21_DH

cluny22_DH

cluny23_DH

cluny24_DH

cluny25_DH

cluny26_DH

cluny27_DH

cluny28_DH

cluny29_DH

cluny30_DH

(photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☞ à suivre]

Tagué ,

16 réflexions sur “Au musée de Cluny : un art pas moyen /3\

  1. Que de lumineux artistes anonymes !

  2. j’aime le choix des mots, le rythme de la phrase
    j’aime le face à face de l’homme et d’Adam
    j’aime les plis des vêtements sculptés comme ceux de statues grecques
    j’aime la lumière sur le pierres, et l’aperçu du jardin
    j’aime…

  3. Francesca dit :

    Hâte de pouvoir admirer in situ. Merci encore de ces photos.

  4. lyssamara dit :

    De l’importance de la scénographie ! Merci Dominique de cette introduction au voyage (en juillet si tout va bien).
    🙂

  5. « La manie dansante » de Hendrik Hondius II est une belle allégorie de la « marche nupsiale » comme écrit Libé ce soir. 🙂

  6. PdB dit :

    magnifiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :