La Ronde

Ce mercredi 15 mars, c’est le jour de La Ronde, avec les deux propositions de Dominique Autrou :

  • l’incipit : « Ils vont où, les oiseaux » ;
  • le thème : « cuisine(s) ».

Principe : le premier écrit chez le deuxième, qui écrit chez le troisième, etc.

J’ai le grand plaisir de recevoir ici Wanatoctouillou, auteur du blog Emaux et gemmes des mots que j’aime.

Et ma contribution est accueillie fort aimablement par Marie-Christine Grimard sur son blog intitulé Promenades en ailleurs.

Merci à eux deux, et merci à tous ceux qui font la ronde.

… Après tirage au sort, la boucle est la suivante :

Hélène simultanées —

Franck à l’envi 

Élise même si 

Céline mesesquisses —

Noël talipo —

Guy Emaux et gemmes des mots que j’aime

Dominique H. Métronomiques —

Marie-Christine Promenades en ailleurs —

Jean-Pierre Voir et le dire, mais comment ? —

Jacques ifrisch —

Giovanni le portrait inconscient

Dominique A. la distance au personnage —

______________

 (cliquer pour agrandir.)

texte : Wanatoctouillou

image : Escher

Tagué , , , ,

16 réflexions sur “La Ronde

  1. gballand dit :

    l’anaphore, comme un vent insistant qui nous éloigne de la terre…

    • Wana dit :

      L’Oulipo appelle ce genre « texte à démarreur »
      Perec a écrit près de 500 « Je me souviens… »

  2. brigetoun dit :

    ne me l’ont jamais dit

    • Wana dit :

      Chère Brigitte,
      Nous évoquons la Ronde, quelquefois, sur Twitter ou sur Facebook, mais nous n’interférons pas avec les échanges concernant « Les vases communicants ».
      Il va de soi que, si la gageure vous tente, nous prenons rendez-vous pour la prochaine Ronde, le 15 du mois de mai et vous serez la bienvenue, j’en fais le serment.
      Nous ont rejoint, récemment, Marie-Christine Grimard, Dominique Hasselmann, et Giovanni Merloni.
      C’est Dominique Autrou qui tient la baguette de directeur d’orchestre et qui nous attribue un ordre dans la danse (on peut s’abstenir de participer et revenir quand on veut, selon les circonstances)..
      On a même le droit de lui suggérer un thème, un mot, ou même un incipit, comme ici, qui unifie les textes « autour d’Autrou »
      (naaan ! je rigole !)
      VENEZ !

  3. […] / chez  Noël (talipo) / chez Guy (Emaux et gemmes des mots que j’aime ) / chez  Dominique H. (Métronomiques) / chez   Marie-Christine (Promenades en Ailleurs)/ chez  Jean-Pierre (Voir et le dire, mais […]

  4. arrivé ici en suivant la ronde, je pose un petit caillou blanc pour savoir revenir.

    • Wana dit :

      La Ronde est comme un mouvement de révolution sur une trajectoire dont on ignore le foyer. Mais tout le monde partage la même orbite : il n’y a pas d’écliptique !

  5. Alex dit :

    Ils vont où, les oiseaux, sur la toile du peintre, dans la portée du musicien, dans la gorge de la diva, ou dans l’assiette du gourmet cynique ?

    • Wana dit :

      Dans ce dernier cas, il faut laisser l’oiseau faisander un peu.
      L’oiseau demande à être rôti à point, mais bien assaisonné.
      La journée du 14 est recommandée, pour en vérifier la cuisson !

  6. Harlon dit :

    I am excited to see where you all go with this. Fantastic!
    Harlon

  7. Francesca dit :

    « Le soir, au coin du feu, j’ai pensé bien des fois,
    A la mort d’un oiseau, quelque part, dans les bois,
    Pendant les tristes jours de l’hiver monotone
    Les pauvres nids déserts, les nids qu’on abandonne,
    Se balancent au vent sur le ciel gris de fer.
    Oh ! comme les oiseaux doivent mourir l’hiver !
    Pourtant lorsque viendra le temps des violettes,
    Nous ne trouverons pas leurs délicats squelettes.
    Dans le gazon d’avril où nous irons courir.
    Est-ce que  » les oiseaux se cachent pour mourir ? »
    François Coppée

    • Wana dit :

      Les oiseaux ont sans doute, eux aussi, leur paradis, leur purgatoire et leur enfer, selon qu’ils symbolisent la liberté dans le ciel soviétique avec Kalatozov, ou la terreur avec Hitchcock.
      Mais, en tout cas, il ne faut pas croire tout ce que disent les oiseleurs !

  8. @ Wana : les cigognes ne sont jamais que des poissons qui ont su prendre un plus grand élan que ceux qui nagent et volent parfois ! 🙂

  9. […] (talipo) / chez Dominique A.  (la distance au personnage) / chez  Élise (Même si) / chez  Dominique H. (Métronomiques) / chez  Giovanni  (Le portrait inconscient)  / chez Hélène (simultanées)  / chez   […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :