André Breton s’installe subrepticement au Centre Pompidou

Lundi, j’avais reçu une invitation, transmise si aimablement par un lecteur fidèle de ce blog, Calypso, pour l’ouverture de la nouvelle présentation des collections modernes (1905-1965) du Centre Pompidou, et dans laquelle une salle est désormais consacrée à André Breton.

Sur la piazza, j’ai reconnu avec plaisir Constance Krebs, grand(e) manitou du site-somme sur l’auteur de Nadja.

Nous sommes donc allés ensemble découvrir cet espace, dont une partie est séparée par une vitre pour préserver l’atelier et le bureau à rallonges d’André Breton (confiné auparavant dans la bibliothèque Jacques Doucet) avec ses objets, sculptures, tableaux qui tenteraient – à nouveau – sans doute plus d’un collectionneur s’ils étaient laissés à portée de main !

Aube Elléouët-Breton, qui s’est fortement impliquée dans l’existence du site de Constance Krebs et le « retour » enfin visible du bureau de son père, était présente, l’esprit et le regard toujours aussi vifs, mais n’a pas souhaité se laisser photographier : je lui ai dit que sa présence transparaissait de toute façon en ce lieu sans nécessiter une image.

En voici juste quelques-unes, fixées mardi soir (jour traditionnel de fermeture du Centre Pompidou à Paris).

AB1_DH

AB2_DH

AB3_DH

AB4_DH

AB5_DH(la photo ci-dessus en cache une autre.)

AB7_DH

AB8_DH

AB9_DH

AB10_DH

AB11_DH(cette photo, si l’on clique dessus, en révèle une autre.)

AB13bis_DH

AB13_DH

AB14_DH

AB15_DH(toutes les photos sont agrandissables sauf deux.)

Tagué , , , ,

18 réflexions sur “André Breton s’installe subrepticement au Centre Pompidou

  1. brigetoun dit :

    « le mur » est complété – merci de nous faire participer un peu à cette visite (nous manquent pourtant vos deux accompagnatrices, vous envie cette visite)

  2. nanamarton dit :

    Survolant rapidement les photos, j’ai cru voir Aurélie F., fixant l’oeil cacodylate qui la fixe…
    mais c’est mon oeil qui m’a trompée.

  3. Arlette dit :

    En avais vu quelques parties lors d’une autre exposition sur les surréalistes
    Chance à vous de flâner ainsi

  4. Fabrice dit :

    Merci Dominique pour cet article. C’est l’espace de l’or où chacun doit chercher le fil et le tenir. Cela s’impose plus que jamais. Avec toute mon amitié

  5. Francesca dit :

    J’espère que le visiteur de la photo 7 n’avait pas piqué une paire de lunettes sur la table de la photo 5 !
    Merci de cette visite très privilégiée.

  6. Merci pour ce partage et ces photos où mes yeux se laissent dériver…

  7. Alex dit :

    Belle reconstitution d’une atmosphère de rêve, de l’atelier d’André Breton.
    Le capharnaüm du maître.

  8. RECYCLE YOUR ART COLLECTION : c’est vrai que les « cycles » sont partout, tandis qu’on nous invite, de façon assez pratique, à « apprendre l’art pour le mettre de côté » !

  9. @ biscarrosse2012 : les musées devraient pouvoir (ceux qui possèdent de grands espaces) se parcourir aussi à bicyclettes…

    • Calypso dit :

      @ D.H. : Alfred (pas le pingouin) aurait peut-être lu et approuvé…

      @ Calypso : le mécanisme de la surprise a souvent à voir avec un certain suspense ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :